Batterie pour Fujitsu LifeBook SH761

Alimentez votre système lors de vos déplacements professionnels et personnels grâce à cette batterie OEM pour pc portable Apple PowerBook G4 15inch. Grâce à haute capacité, cette batterie vous permet de travailler sans interruption lors de vos déplacements. Batterie pour Apple PowerBook G4 15inch a passé les attestations internationales ISO9001, RoHS et de certification CE.

Mais, tandis que la voix de Google est assez facile à comprendre, cette dernière avait encore un ton un peu robotique.Cependant, la semaine dernière, certains utilisateurs ont remarqué que la voix de Google Recherche a commencé à être un peu plus humain. Et, il se trouve qu’il y a une bonne raison à cela : Google a travaillé pour construire une meilleure voix pour son application de recherche. Les Googlers, Nat et Lo, ont produit des courts métrages documentaires de certaines des choses qui se passent dans les coulisses de Google, et leur dernière vidéo permet de jeter un coup d’œil, et surtout d’entendre, la nouvelle voix de Google (vous ne verrez pas son visage en revanche).En un mot, Google a enregistré une nouvelle voix pour toutes les réponses apportées aux recherches sur Google, impliquant l’enregistrement de milliers de phrases. Certaines de ces phrases sont lues dans leur intégralité lorsque vous demandez à l’application Google de faire quelque chose de commun, comme envoyer un SMS. Mais, le but est d’enregistrer assez de contenu afin que les différents sons puissent être assemblés selon les besoins.L’une des principales différences entre la nouvelle voix et celle assez robotisée est que Google a apporté une attention toute particulière à la prosodie et l’intonation, ce qui signifie que la nouvelle voix est bien meilleure dans le ton, la tonalité, l’intonation, l’accent, la modulation qu’elle donne.

Microsoft a lancé sa conférence dédiée aux développeurs à San Francisco avec un accent sur Windows 10, les robots, et des outils de développement, mais quelque chose manquait : Windows Phone. En effet, tous ceux qui ont suivi la keynote d’ouverture de la Build 2016 auront probablement remarqué que Windows 10 Mobile a été à peine mentionné. Hormis une simple démo de Skype sur un Windows Phone, cela a été la seule fois où un smartphone fonctionnant sous Windows 10 Mobile est apparu pendant plus de quelques secondes – la firme préférant axer son discours sur Windows 10 pour Xbox et le HoloLens.Maintenant, Microsoft a précisé que le système d’exploitation mobile sera peu abordé durant les sessions de cette Build. Cependant, il y a une lueur d’espoir que l’OS mobile ne soit pas totalement délaissé.Comment le chef de Windows, Terry Myerson, l’a mentionné dans l’heure de questions accordée aux journalistes, Windows 10 Mobile se retrouve reléguer en second plan dans la hiérarchie des priorités du géant de Redmond. En effet, Microsoft veut d’abord concentrer l’attention de nombreux développeurs de logiciels là où l’on retrouve le plus grand nombre de périphériques Windows, à savoir les ordinateurs de bureau, et les tablettes.

Dans une interview accordée à The Verge, Myerson a indiqué que si la firme continue à être pleinement engagé dans les petits écrans de quatre pouces, Windows 10 Mobile est seulement une « partie de la famille, mais n’est pas le noyau » de ce que Microsoft veut voir en 2016, préférant cibler les développeurs vers d’autres axes. C’est tout à fait logique que Windows ne s’intéresse pas forcément au premier abord aux smartphones, puisque c’est un « point faible » pour Microsoft dans la recherche d’une position de leadership.Si la stratégie de la firme est d’atteindre le plus grand nombre de clients, Windows Phone (ou Windows 10 Mobile si vous préférez) est clairement la mauvaise façon d’y parvenir, et Myerson semble honnête sur ce point. Toute personne qui veut atteindre le maximum de client doit le faire en fonction du nombre d’appareils déjà sur le marché. Et, les écrans de 9 à 30 pouces sont clairement ceux qui inondent le marché à ce jour, à contrario de ceux de moins de 6 pouces. Cependant, toute personne qui veut mettre en œuvre de nouvelles et passionnantes choses doit attirer son attention sur la Xbox ou encore le casque HoloLens.

Néanmoins, bien que le « fer-de-lance » dans l’arsenal de Microsoft ne soit pas les smartphones, cela ne signifie pas que la firme va abandonner la partie mobile de son OS. Ce n’est tout simplement pas une priorité pour cette année. « Nous avons des choses cool pour les smartphones », a annoncé le patron de Windows, tout en restant assez vagues sur ce que la firme a dans ses cartons. Il y a quelques mois, Microsoft avait elle-même attiré l’attention sur ce secteur lorsqu’elle avait fait venir une horde de journalistes au siège de l’équipe Surface, et que certains fraisages de châssis métalliques sur les lignes de production laissaient penser qu’elle travaillait sur un smartphone.Puisque Windows 10 Mobile devrait passer à « Redstone » — ou le soi-disant « Anniversary Update » qui est le nom de la prochaine mise à jour majeure — des changements sont attendus, comme l’a laissé entendre un employé espagnol de Microsoft, sur Twitter. Il a mentionné qu’un autre événement concernant Windows Mobile se tiendra plus tard.Alors que Microsoft a tenté de rallier les développeurs à sa cause de multiples façons lors de sa Build 2016, Apple a profité de ce moment pour annoncer une nouvelle étape dans le domaine du développement Web, avec le lancement d’une nouvelle version de son navigateur Web Safari, conçu spécifiquement pour les développeurs.

Nommé Safari Technology Preview, la compagnie précise que ce navigateur permettra aux développeurs d’obtenir un premier aperçu des technologies Web à venir dans OS X et iOS, notamment en ce qui concerne les dernières technologies de mise en page, d’effets visuels, et d’autres outils de développement.L’idée est de permettre aux développeurs de facilement mettre la main sur ces technologies, et d’être en mesure d’expérimenter, puis offrir une rétroaction à Apple plus tôt, afin que l’entreprise puisse apporter les améliorations nécessaires.Bien sûr, Apple a depuis longtemps offert des nightly builds de WebKit, le moteur open source du navigateur qui aujourd’hui fonctionne sur des centaines de millions d’appareils. Cependant, pour avoir accès à ces builds cela demande un peu plus d’efforts que simplement utiliser le nouveau navigateur Safari Technology Preview. Au lieu de cela, avec le nouveau navigateur, ses mises à jour sont distribuées toutes les deux semaines par le biais du mécanisme d’une mise à jour logicielle du Mac App Store. Cela signifie moins de tracas pour lancer un navigateur qui intègre les dernières technologies Web, que ce soit

De plus, le navigateur permet aux développeurs d’accéder aux dernières versions de l’inspecteur Web et du mode responsive design — ce dernier est utilisé pour aider les développeurs à créer des sites Web qui fonctionnent à travers de multiples dispositifs, de l’ordinateur de bureau au mobile.L’autre avantage de cette version de Safari offre par rapport aux nightly builds est qu’il est signé et validé par Apple, et fonctionne avec iCloud. En fait, le manque de support à iCloud a été un réel manque pour les développeurs Web qui voulaient utiliser une version nightly comme navigateur principal. Maintenant, ils auront une autre option, tout en étant en mesure d’utiliser leurs signets, d’accéder à leur liste de lecture et d’accéder aux onglets qu’ils ont ouverts sur d’autres appareils.En outre, Safari Technology Preview est une application autonome, ce qui signifie qu’elle peut fonctionner côte à côte avec la version « standard » de Safari, facilitant le passage de l’un à l’autre. Pour les différencier, la version Technology Preview aura une icône pourpre.

Batterie ASUS portable PC adaptateur